2013-02-03

Salut les copains l'émission

Europe n°1 (1.647 mètres grandes ondes) la premiere radio privée française est lancée début 1955, ses émissions sont reçues en bonne qualité sur les 4/5ème du territoire français ainsi qu'en Belgique et en Suisse. Dès le début la nouvelle station affiche un ton à la fois libre et décontracté, se démarquant ainsi des autres radio quelques peu ringardes de l'époque comme Paris-Inter...
Une place très importante est faite aux informations et à la musique. Lucien Morisse, directeur des programmes est à l'origine de la création de l’émission "Pour ceux qui aiment le jazz" de Daniel Filipacchi et Franck Ténot, puis en 1959 d’un programme spécialement destiné aux jeunes qu’il baptisa lui-même « Salut les Copains » en référence au titre d'une chanson de Gilbert Bécaud écrite par Pierre Delanoë. Cette émission programmée le jeudi de 18h00 à 18h30 est animée par "Suzy" une jeune Américaine à l'accent sympathique, mais son "chat" devient coanimateur!!!, ce qui n'est pas du gout de Lucien Morisse qui demande bientôt à Daniel Filipacchi de reprendre le micro,"salut les copains" devient alors bi-hebdomadaire puis bientôt diffusée du lundi au vendredi de 17 à 19 heures.

Salut les copains  l'émission

Un montage souvenir de l'émission de radio "salut les copains" sur Europe n° 1 avec les jingles et les couvertures du magazine "SLC" des années 60 et 70. Avec Chouchou, Frank Ténot, Daniel Filipacchi et Johnny Hallyday (sur la photo), Vonny, Eddy Mitchell, Annick Beauchamps, Albert Simon.
 Photos : Tony Franck, Jean Marie Périer.

Les collégiens et les lycéens peuvent écouter sur leur transistors, une émission diffusant une autre musique que celle de leurs parents. Entouré de son équipe - Josette Bortot- Sainte-Marie, Michel Poulain, Michel Brillié, surnommé Bernard, et Claude Cheisson à la technique, Daniel Filipacchi programme des musiques venues d’ailleurs que l’on n’entend nulle part sur les autres radios : du rhythm and blues, de la soul, du rock’n’roll et du twist. Il rapporte de ses fréquents voyages aux Etats-Unis les dernières techniques radiophoniques, comme par exemple de parler sur l'intro des chansons qu'il présentent. L’émission ne cesse d’innover, elle se structure avec des rubriques amenées par des jingles : "Le chouchou de la semaine, Gros plan, Coup de chapeau, La séquence Rock, Le Musée, l'Invité etc...". Madeleine Constant et Annick Beauchamps lisent avec le sourire les publicités à l’antenne tandis qu’André Arnaud, journaliste vedette d’Europe n° 1, présente tous les jours un bulletin d’information. Salut les copains connaît tout de suite le succès, et les lettres enthousiastes s’entassent dans le petit bureau d’Europe n° 1.(Boîte postale 150).
À partir de 1962, l’éclosion de la vague « yé-yé » une appellation que l’on doit au sociologue Edgar Morin, fera de Salut les copains la référence de toute une génération. Sa popularité doit aussi beaucoup au style si personnel de son animateur. Daniel « Oncle Dan ».
Les évènements de mai 1968 signent la fin de l'époque "yé-yé" et l'émission "salut les copains" quitte les ondes en 1969 après avoir marquée pendant dix ans la mémoire de la radio.

Salut les copains  équipe de l'émission
Il y a 50 ans  : l' équipe de salut les copains avec Daniel Filipacchi et Franck Ténot (Michel Poulain, Josette Bortot- Sainte-Marie, Jacques Monty , Michel Brillié et Claude Cheisson) dans les studios d' Europe n° 1 de l' époque :

Mais qui est donc Daniel Filipacchi ? 

Comme écrit Jean-Marie Périer en préface de son livre "Oncle Dan" : « c'est une signature , une marque, presque un logo. Avec Salut les copains, il a fait vibrer toute une génération, révélant au grand public Françoise Hardy, Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Claude François... Nous sommes dans les années 60, le rock débarque sur les ondes, les idoles sur papier glacé et Daniel mène la danse. Paris Match, Playboy, Lui, Marie-Claire, Mlle Age Tendre... autant de journaux qu il a créés, dirigés ou repris. Derrière la légende, il y a un homme secret qui a toujours choisi le silence. Daniel, c'est avant tout un destin. Depuis plus de cinquante ans, il est le catalyseur de nos époques, réussissant à régner sur les médias sans jamais perdre de son mystère.

Interview de Michel Drucker en 1990 Interview de Michel Drucker en 1990.

....la suite de cette interview et beaucoup d'autres dans le coffret DVD Salut les Copains de Michel Poulain, une des rares interview télévisée de Daniel Filipacchi, c'est un homme de radio; il est intervenu sur trois radios périphériques lors de la sortie de son livre "ceci n"est pas une autobiographie".

Daniel Filipacchi sur Radio France Culture !!Daniel Filipacchi sur Radio France Culture

1 commentaire :

Martine Creusot a dit…

Une pure merveille ... merci ça fait du bien !